INTRODUCTION

Gilles Bénéplanc

L

a transition démographique qui touche la France va structurer profondément et durablement notre société et notre économie. La rubrique « Risques et solutions » a choisi d'étudier plus particulièrement les impacts de ce choc démographique sur les entreprises.

Les entreprises n'échappent pas aux effets du vieillissement général de la population : l'âge moyen des salariés augmente. Pour autant, au niveau de l'entreprise, la démographie est surtout le fruit de son histoire propre, de la transformation des métiers et des systèmes de production. De façon similaire, la situation des seniors en entreprise ne peut s'analyser sans étudier les autres populations, et en particulier les plus jeunes, qui ne bénéficient plus de l'effet de noria.

Les articles de cette rubrique montrent que des solutions existent et qu'il est possible de faire de la transition démographique une véritable chance pour le pays. Pour cela, il convient de coordonner les politiques publiques et les initiatives menées au sein des entreprises elles-mêmes pour valoriser le capital humain des seniors. Enfin, pour accompagner cette évolution, il est crucial que la société fasse évoluer sa vision des actifs âgés tandis que ceux-ci doivent en parallèle changer le regard qu'ils portent sur eux-mêmes.

La rubrique s'ouvre avec l’article d’Alain Villemeur. S'appuyant sur les travaux de la chaire « Transitions démographiques, transitions économiques » (TDTE), il passe en revue les défis que doivent relever les entreprises pour faire face au choc démographique. Pour que cette transition démographique soit une chance pour la société, il est nécessaire que les efforts des entreprises soient soutenus et encouragés par les politiques publiques.

Laurent Montador pose un diagnostic similaire sur l'impact du vieillissement des salariés. Par la suite, l'auteur dégage plusieurs familles de solutions : incitations publiques, renforcement de l'employabilité des seniors et mobilisation de la force vive qu'ils représentent, changement du regard qu'ils portent sur eux-mêmes.

L'article de Thomas Saunier étudie plus particulièrement l'absentéisme des seniors dans les entreprises. S'appuyant sur le portefeuille des trois millions de clients de Malakoff Médéric, il analyse le choc démographique, mais également l'impact pour les régimes de prévoyance qui se dégradent sous l'effet de la fréquence et du coût des sinistres. Enfin, il présente les solutions d'accompagnement qui peuvent aider les entreprises à relever ce défi.

Charlotte Dennery illustre parfaitement les défis démographiques actuels à travers l'exemple de BPLG, une entité française du groupe BNP Paribas, qu’elle dirige. Elle montre que la situation démographique s'explique principalement par l'histoire de la société et la transformation de ses métiers, et souligne aussi que les bonnes pratiques managériales permettent une gestion anticipée et harmonieuse du choc démographique.

François Lusson étudie l'accompagnement des fins de carrière (AFC) rendu nécessaire par le vieillissement de la population, les changements profonds de l'environnement et l'organisation des entreprises. Il présente les conditions de succès de cette démarche : analyse précise de l'existant, mise en œuvre coordonnée des dispositifs d’accompagnement qui sont classés en deux catégories – dispositifs portant sur le temps de travail des seniors et ceux ayant trait à leur rémunération.

L'article de Manuel Plisson et Nina Zerrar, qui clôt cette rubrique, présente les enquêtes « Longévité, dépendance, risque et soutien » qui cherchent depuis 2011 à mieux comprendre comment les Français anticipent la perte d'autonomie. Les auteurs démontrent comment les entreprises sont indirectement impactées par ces thèmes au travers de la question centrale des aidants actifs et celle du (difficile) développement de l'assurance dépendance.

Je vous souhaite une bonne lecture de ce dossier, au cœur de l'actualité.